["Conseil Démocratique Kurde en France"]
 
"Les avions de combat turcs bombardant la région kurde doivent cesser"
Communiqué du Conseil international des Tamouls Eelam
 
Le peuple kurde a soutenu l'Union européenne, les États-Unis et leurs alliés dans leur lutte contre l'Etat islamique et a réussi à les expulser de leur territoire. Dans le processus, de nombreux Kurdes ont sacrifié leur vie pour protéger l'Europe de la menace de Daesh.

Maintenant que la menace de Daesh a été déjouée, le monde a abandonné le peuple kurde. Depuis le matin du 15 juin, 60 avions de guerre de l'État turc ont bombardé 81 emplacements, y compris des zones civiles, à Makhmour, Sinjar, Qandil, Zap et Xakurk. Les attaques turques contre les Kurdes ont toutes eu lieu dans des régions qui étaient auparavant libérées d'organisations terroristes comme Al-Qaïda, Al-Nusra et ISIS.

Le peuple kurde se sent abandonné par ses alliés malgré les immenses sacrifices qu'il a consentis en son nom.

Ce sont l'UE et les États-Unis qui devraient exercer des pressions sur la Turquie pour arrêter les bombardements et éviter que des milliers de civils kurdes ne soient massacrés par les missions de bombardement turques.

C'est le moins que les alliés puissent faire pour protéger des vies kurdes innocentes. Ils doivent également reconnaître l'autonomie du peuple kurde. Ne pas le faire aura des conséquences de grande portée sur la stabilité dans cette région.

Les Tamouls Eelam condamnent ces attaques et se montrent solidaires du peuple kurde et de son droit de décider lui-même de son avenir.


Conseil international des tamouls Eelam
 
 
Conseil Démocratique Kurde en France 
16 rue d'Enghien 
75 010 Paris 
09.52.51.09.34
info@cdkf.fr
www.cdkf.fr
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
© 2016 Conseil Démocratique Kurde en France
 
 
Voir la version en ligne
 
If you wish to unsubscribe from our newsletter, click here